Expositions

Exposition permanente et expositions temporaires

EN TOUTE LIBERTÉ | EXPOSITION PERMANENTE

La Maison de la littérature incarne un concept unique en Amérique du Nord, un dispositif culturel où l’on retrouve notamment une exposition permanente sur la littérature québécoise.

Sur les trois étages, une vaste exposition met en valeur le patrimoine littéraire du Québec. En plus de centaines d’œuvres et d’auteurs, des thématiques historiques et contemporaines sont mises en valeur, notamment par des extraits d’archives de Radio-Canada. Audioguide en main, explorez les chemins de notre littérature.

Découvrez la liste des auteurs présentés dans l'exposition en cliquant ici.

L'exposition En toute liberté a été réalisée par la Ville de Québec sous la direction de la commissaire Cécile Ouellet. Une présentation de Radio-Canada.

Consultez le panneau situé à l'entrée de la Maison de la littérature pour découvrir le nom de tous les artisans ayant collaboré à la création de cette oeuvre. 

   

 

EXPOSITION TEMPORAIRE

Dédicaces et traces de la littérature québécoise – Exposition d’artefacts de la Bibliothèque de l’Université Laval

Du 29 juin au 24 septembre

La littérature au Québec ne s’est pas construite de manière autonome : liée aux enjeux sociaux et politiques de son temps, elle s’est notamment développée au fil des rencontres et des amitiés.  De fait, la ville de Québec, en perte de vitesse commerciale et démographique au milieu du 19e siècle, n’en est pas moins une capitale littéraire, où la littérature suivant les rébellions de 1837 et 1838 se crée dans l’arrière-boutique d’une librairie de la côte de la Fabrique. Quelques personnes, qui se connaissent bien, bientôt suivies par d’autres, engendrent des institutions littéraires pérennes, que les Québécois de tous horizons partagent aujourd’hui.

L’exposition Dédicaces et traces de la littérature québécoise vous propose une exploration unique : découvrir, grâce aux collections spéciales de la Bibliothèque de l’Université Laval, de même qu’à travers des dédicaces, des manuscrits, des annotations en marge, des photographies, des scénarios et des livres rares, les relations entre les écrivaines et écrivains québécois, depuis François-Xavier Garneau jusqu’à Pierre Perrault, en passant par Anne Hébert.

Jonathan Livernois, professeur adjoint
Département de littérature, théâtre et cinéma
Université Laval