Expositions

Exposition permanente et expositions temporaires

EN TOUTE LIBERTÉ | EXPOSITION PERMANENTE

La Maison de la littérature incarne un concept unique en Amérique du Nord, un dispositif culturel où l’on retrouve notamment une exposition permanente sur la littérature québécoise.

Sur les trois étages, une vaste exposition met en valeur le patrimoine littéraire du Québec. En plus de centaines d’œuvres et d’auteurs, des thématiques historiques et contemporaines sont mises en valeur, notamment par des extraits d’archives de Radio-Canada. Audioguide en main, explorez les chemins de notre littérature.

Découvrez la liste des auteurs présentés dans l'exposition en cliquant ici.

L'exposition En toute liberté a été réalisée par la Ville de Québec sous la direction de la commissaire Cécile Ouellet. Une présentation de Radio-Canada.

Consultez le panneau situé à l'entrée de la Maison de la littérature pour découvrir le nom de tous les artisans ayant collaboré à la création de cette oeuvre. 

   

 

EXPOSITIONS TEMPORAIRES 

Navire générale | Myriam Lambert

Du 31 janvier au 26 février 2017

Myriam Lambert explore principalement le thème de l’identité par le biais d’interventions dans des lieux de mémoire. L’œuvre Navire général se veut  l’empreinte identitaire de la ville où elle est exposée. Elle se modifie à chaque présentation afin d’évoquer l’histoire de la communauté. Par des rencontres avec les citoyens, un ou plusieurs objets sont sélectionnés et intégrés à l’installation.  À la fois poétique et très possiblement politique – dépendamment de l’objet sélectionné –, cette œuvre évoque la ville, ses habitants, son histoire et son appartenance.

Ce projet a été réalisé dans le cadre d’une commande d’œuvre d’art médiatique du Printemps des Poètes (rebaptisé Bureau des affaires poétiques) dans l’objectif de réaliser une installation cinétique à partir des textes issus d’un atelier de création littéraire au centre Jacques-Cartier à Québec. Ayant participé à ces ateliers, Myriam Lambert a remarqué que chaque participant évoquait le rapport à l’Autre par des allégories figurant les océans, les moyens de défense, la solitude et/ou une certaine offensive. Elle s’est donc inspirée de ces textes pour conceptualiser son installation. Dans la poursuite de cette démarche artistique, Myriam Lambert souhaite laisser l’œuvre s’imprégner des lieux de diffusion afin qu’elle devienne une métaphore identitaire de ces endroits

 

 

Micro ouvert | Anthony Charbonneau Grenier

À venir  

Micro ouvert est une tentative de capturer, par la poésie et le dessin, la beauté singulière de ces hommes et de ces femmes, de tous les âges et de tous les horizons, qui, lors d’événements littéraires, se retrouvent réunis par l’amour des mots et le besoin de les partager.

Inspiré par les soirées de poésie auxquelles il assiste, Anthony Charbonneau Grenier en vient à s’intéresser à l’idée même de lecture devant public: ce qu’elle inclut de courage et de vulnérabilité; la soif de partage et de reconnaissance qu’elle révèle; l’intensité qui s’en dégage. Porté par cette idée que le corps du poète sur scène est un prolongement de son poème, il dessine des personnages, plus ou moins inspirés de personnes ou de groupes de personnes réelles, dans le moment révélateur de la lecture devant public. Puis, pour chaque poète, il compose un poème.

 

Dessiner aux côtés des poèmes, les poètes (fictifs) qui les lisent mais aussi le micro, la scène, voire l’assistance, permet de reproduire sur papier une expérience globale, bien présente lors des soirées littéraires, mais perdue au moment de lire la poésie en recueil.