Auteurs en résidence

Découvrez les auteurs accueillis récemment à la Maison

Placeholder

Résidence québécoise d'écriture

L’auteur Daniel Canty en résidence à Québec du 1er novembre au 15 décembre

Lors de sa résidence, Daniel Canty poursuivra l’écriture de Bleu méridien, un recueil de géographies imaginaires. En parallèle à son chantier de la Maison de la littérature, il poursuit l’écriture de deux feuilletons : Sept proses sur la poésie, publié à chaque livraison de la revue Estuaire, et le roman en ligne Costumes nationaux.Il croit que la fiction fait aussi partie de la réalité et il a de nombreux projets. Photo : Benoit Aquin

Placeholder

Résidence en littérature jeunesse Québec-Aquitaine

L'auteur en littérature jeunesse Martin Fournier en résidence à Bordeaux du 5 septembre au 29 octobre 2018

Martin Fournier, historien (Ph.D.), est un spécialiste de la diffusion publique de l'histoire et du patrimoine.Il a publié plusieurs ouvrages aux éditions du Septentrion, notamment la biographie de référence de Pierre-Esprit Radisson et trois romans historiques jeunesse. Le premier tome de la série Les aventures de Radisson, L’enfer ne brûle pas, a mérité le prix du Gouverneur général du Canada en 2011 dans la catégorie jeunesse-texte. Le tome 3, L’année des surhommes, a obtenu le Prix littéraire Bibliothèque de Québec-Salon international du livre de Québec en 2017. 

Durant sa résidence de création à Bordeaux, Martin Fournier travaillera sur le tome 4 des Aventures de Radisson. Alors que les trois premiers tomes abordent la période la plus connue de la vie du plus célèbre coureur des bois, le tome 4 couvrira la première décennie de la carrière européenne de Radisson

Placeholder

Résidence Québec-Paris

L'auteure québécoise Valérie Forgues en résidence à Paris du 14 septembre au 17 octobre 2018

Formée à l’Université Laval en création littéraire et théâtre, détentrice d’une maîtrise en études littéraires, Valérie Forgues écrit de la fiction et de la poésie. Lauréate de la mention du prix Alphonse-Piché 2009, elle partage son temps entre l’écriture et son travail en bibliothèque. Amoureuse des livres et des voyages, ses mots l’ont portée dans divers festivals et résidences au Québec, au Liban, au Mexique, en France, en Suisse, au Cameroun, en Allemagne et en Roumanie. Son dernier recueil de poèmes, Jeanne forever, écrit avec Stéphanie Filion, est paru chez Le lézard amoureux en 2018.

Au cours de sa résidence, Valérie Forgues poursuivra l’écriture d’un recueil de poèmes intitulé Des accidents d’oiseaux. Il s’agit d’un projet qui questionne notre rapport à la notion d’accident de toute nature, de jeunesse, de parcours, accident amoureux. (Photo : Marilyn Forgues)

Placeholder

Résidence Québec-Paris

L'auteur parisien Theo Hakola en résidence à Québec du 17 septembre au 14 octobre 2018

Né en 1954, Theo Hakola a grandi à Spokane, dans l’État de Washington. Fondateur des groupes Orchestre Rouge (deux albums) et Passion Fodder (cinq albums), réalisateur artistique de plusieurs disques dont le premier de Noir Désir, il a sorti son septième album solo, I Fry Mine In Butter! (Wobbly Ashes Records/Médiapop) en 2016. En France, il a également monté sa pièce de théâtre La chanson du Zorro andalou (1999-2000) et publié cinq romans dont le dernier, Idaho Babylone, est paru chez Actes Sud en 2016

Dans le cadre de sa résidence à Québec, Theo Hakola écrira pour la première fois une œuvre de non-fiction, un récit autobiographique entrecoupé d’essais, voire d’essais photographiques à base de photos argentiques. (Photo : Jérôme Brody)

Placeholder

Microrésidence Mon corps, c’est mon corps

Dans le cadre d’une microrésidence dans le studio de création de la Maison de la littérature, l’auteure et performeuse Marie Darsigny s’intéressera aux liens entre corps et écriture des traumas.

Inspirée d'une chanson tirée d'une vidéo éducative sur les abus sexuels produite par l'ONF en 1984, Mon corps, c'est mon corps est une performance dans laquelle l’auteure réfléchit à la façon dont son corps et son écriture sont des lieux « d’archive somatique ». L'artiste explore l'idée que l'écriture de l'intime donne à la femme ingouvernable (traduction de « unruly woman », un terme développé par Kathleen Row dans son essai The Unruly Woman) l'opportunité de s'approprier ses traumas et d'ainsi participer à une réécriture active de sa trame narrative personnelle.

La performance sera présentée devant public dans le cadre d’une sortie de résidence sur la scène littéraire de la Maison de la littérature le jeudi 13 septembre 2018 à 17 h 30. (Photo : Amanda Van Der Siebes)

Placeholder

Résidence Relève

Tristan Février-Baillargeon en résidence du 1er au 31 juillet 2018

Tristan Février-Baillargeon est étudiant au baccalauréat en études littéraires à l’Université Laval, où il s’intéresse notamment à la diversité littéraire et culturelle, et à la multiplicité des approches, des thèmes et des motifs. Dans le cadre de sa résidence, il travaillera sur le projet Allée des doubles, un recueil de poésie où il explorera la multiplicité des personnages dans une poétique du côtoiement, de l’échange, du conflit et du dédoublement. 

Photo : Philippe Bernier Moisan

Placeholder

Résidence du prix Champlain

Marie Cadieux en résidence à Québec du 2 au 30 juin 2018

Marie Cadieux, auteure de Moncton au Nouveau-Brunswick, est lauréate du prix Champlain 2018 avec son comparse François Dimberton, illustrateur français. Ils ont été récompensés pour la création du roman jeunesse Histoire de galet, publié aux Éditions Bouton d’or Acadie. Le roman dépeint l’opération Jubilee, le raid mené en 1942 par les Forces canadiennes sur les plages de Dieppe, événement tragique de la Seconde Guerre mondiale.

Histoire de galet est la quatrième publication littéraire de Marie Cadieux, et son deuxième livre jeunesse. Ce livre a aussi été finaliste au prix Lillian Shepperd Excellence in Illustrations en 2017, au prix Antonine-Maillet Acadie Vie 2017, au Prix des jeunes lecteurs Hacmatack- 2017 et au prix Forêt de la lecture 2018.

Photo : Luc A. Charette