Retour sur la page blogues

Revue de presse du 3 août 2017

Le Devoir

Cahier « Culture & Livres »

29 et 30 juillet 2017

 

Cette semaine, dans la chronique « L’écrivain au travail », Dominic Tardif présente l’auteure et psychiatre Marie-Ève Cotton. Celle qui a publié son premier roman, Pivot, en mars dernier, donne voix aux plus ostracisés de notre société.

 

Dans un article intitulé « La modernité du couple Godin-Julien », Marie Labrecque présente un spectacle de poésie, Je ne te savais pas poète, articulé autour de la correspondance entretenue entre le poète-ministre Gérald Godin et la chanteuse Pauline Julien.

 

La chronique « Dans l’ombre des films », signée Louis Hamelin, qui met en lumière des œuvres littéraires condamnées à vivre dans l’ombre de leur adaptation à l’écran, présente cette semaine Cordélia ou La lampe dans la fenêtre, de Pauline Cadieux.

 

On retrouve ensuite un article qui s’interroge sur le succès des romans historiques québécois. Émilie Folie-Boivin dresse un portrait de l’évolution de ce type de romans, des Anciens Canadiens de Philippe Aubert de Gaspé aux livres de Pauline Gill ou Mylène Gilbert-Dumas.

 

Au rayon de la fiction étrangère, on peut lire des critiques des derniers romans de l’Islandais Jòn Kalman Stefánsson, du Péruvien Mario Vargas Llosa et du Français Olivier Bruneau.

 

Enfin, dans la rubrique « Point de vue », Yasmine Mehdi y va d’un éloge du roman à l’eau de rose.

 

 

L’Obs

Numéro 2750

20 juillet 2017

 

 

L’Obs offre, dans cette parution, un article intitulé « Souvenirs », de Jean Daniel, écrivain et journaliste, fondateur de la revue. Celui qui fête cette semaine son 97e anniversaire de naissance se remémore les grands moments de littérature ayant marqué sa vie.

 

Le choix de L’Obs se porte sur le récit autobiographique Jours Barbares de William Finnegan. L’auteur y raconte sa passion pour le surf qui est pour lui plus qu’un loisir, mais bien une philosophie de vie.

 

Au niveau du polar, on attribue trois étoiles à Conclave de Robert Harris.

 

On suggère aussi la lecture de la biographie Volpi, Prince de la Venise moderne de Bernard Poulet et le roman historique Les poilus de Harlem de Thomas Saintourens.

Retour sur la page blogues

On vous invite à commenter cet article sur notre page Facebook

Commentez