Retour sur la page blogues

Revue de presse du 5 octobre 2017

Le Devoir

Cahier « Livres »

30 septembre et 1 octobre 2017

En première page, Christian Desmeules rencontre l’auteur Jean-Simon DesRochers à l’UQAM pour s’entretenir sur le deuxième tome de son roman L’année noire. Puis, La chaleur des mammifères de Biz (trois étoiles) et L’habitude des bêtes de Lise Tremblay (trois étoiles et demie) reçoivent tous les deux de bons commentaires du critique.

 

En cinquième page, on présente Avec le recul de Josée Boileau, un recueil des éditoriaux de l’ancienne rédactrice en chef du Devoir. Louis Cornellier propose ensuite un article sur l’essai de Jean Paré, Pièces d’identité, qui a selon lui un « saisissant caractère de vérité ». L’essai sur le patriote et cousin de Papineau Denis-Benjamin Viger de Martin Lavallée se mérite quant à lui trois étoiles et demie, tandis que Les révolutions inachevées de Michel Cormier, ancien correspondant de Radio-Canada au Moyen-Orient, reçoit trois étoiles.

L’inconvénient

No. 70

Automne 2017

 

 

 

Ce numéro commence avec une critique politico littéraire : « La république des croque-morts » d’Olivier Maillart. Suit le dossier sur le thème « Faudra-t-il toujours lutter pour le français? ». Il est composé d’un entretien avec Chantal Bouchard, dont les propos sont recueillis par Mauricio Segura, et d’articles de Louis Cornellier, Benoît Melançon, Antoine Boisclair et Mathieu Bélisle, Monique LaRue, Louis-Philippe Brochu et Ugo Gilbert Tremblay.

 

Alain Roy propose la deuxième partie de son article sur les essais de Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq et Onfray, essais à travers lesquels les quatre auteurs se mettent en dialogue avec la société française secouée par les récents attentats.

 

L’article de Michel Biron fait état de l’essai Images à Mallarmé de Jacques Brault et du journal posthume de Gilles Marcotte. On est également plongé dans Deux hommes de bien, le dernier roman d’Arturo Pérez-Reverte par l’article de Marie-Andrée Lamontagne, de même que dans le roman Chanson douce (gagnant du prix Goncourt 2016) de Leïla Slimani par l’article de David Dorais.

L’Obs

No. 2759

21 Septembre 2017

 

 

 

Cette semaine, L’Obs met en lumière Lettres à Véra de Vladimir Nabokov, auteur de Lolita, qui dévoile sa correspondance amoureuse avec son épouse. Cet échange épistolaire retrace un amour inconditionnel et passionnel de plus de cinquante ans.

 

Le magazine porte également son choix sur Perdre la tête de Bertrand Leclair, enquête policière menée par l’auteur-narrateur depuis sa chambre d’hôpital. Il met ensuite en relief une critique négative du roman norvégien Aux confins du monde de Karl Ove Knausgaard. Selon Didier Jacob : « 2000 pages pour en arriver là ! Mais qu’est que t’as fichu mec ? […] ».

 

Pour finir, le roman étranger Les sympathisants de Viet Thanh Nguyen remporte un vif succès par son histoire humoristique sur fond de guerre du Vietnam.

 

Au palmarès de cette semaine, le roman Millénium volume 5, La fille qui rendait coup pour coup détient la première place dans la section « roman/fiction », tandis qu’Homo Deus : une brève histoire de l’avenir l’est pour la section « essais/documents ».

Le Magazine littéraire

Octobre 2017

 

 

 

En couverture, Le Magazine littéraire annonce un dossier étoffé sur Homère, le mystérieux auteur grec de L’Iliade et de L’Odyssée, que l’on éclaire de différents feux : histoire, mythe, biographie, influences, questionnements anciens et actuels.

 

Après un éditorial de Pierre Assouline sur la précarisation du métier d’écrivain, on passe ensuite à un portrait de Marc Dugain, prolifique romancier, cinéaste et scénariste français, à l’occasion de la sortie de son livre On va tuer Kennedy.

 

On souligne ensuite la publication des écrits de Philip Roth dans la célèbre collection La Pléiade. Enfin, un entretien avec Alan Moore qui signe Jérusalem, son deuxième roman, après une prolifique carrière de scénariste consacrée à la bande dessinée, précède le cahier des critiques de nouveautés tant françaises qu’étrangères.

Retour sur la page blogues

On vous invite à commenter cet article sur notre page Facebook

Commentez