Retour sur la page blogues

Revue de presse du 6 avril 2017

Le Devoir

Cahier « Livres »

1er et 2 avril  2017

Le cahier spécial du Devoir autour du Salon International du Livre de Québec présente une entrevue avec l’écrivain Éric Plamondon au sujet de son roman Taqawan qui interroge l’américanité et l’identité québécoise sur fond de tensions entre non-autochtones et autochtones. Suivent, une conversation autour du polar avec Anna Rayonde Gazaille, auteure de Jours de haine, publié chez Leméac, une chronique de Véronique Côté intitulée L’amour et l’électricité, une entrevue avec Julia Kerninon sur le métier d’écrivain, thème de son livre Une activité respectable

 

Au rayon fiction, Christian Desmeules critique le dernier roman de Jean-Simon DesRochers, Les inquiétudes, pendant que Danièle Laurin présente deux romans autour de destins volés par le terrorisme : Toutes les fois où je ne suis pas morte de la Québécoise Geneviève Lefebvre, et Douleur de l’Israélienne Zeruya Shalev.

 

Enfin, on peut lire une recension du livre Le silence même n’est plus à toi, de la journaliste et militante turque Asli Erdogan, et un article de Fabien Deglise sur le journaliste et écrivain algérien Kamel Daoud, Mes indépendances chroniques 2010-2016.

 

 

L’Obs

No 2733

23 au 29 mars 2017

Didier Jacob offre une critique sur Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir de Cookie Mueller, madone de la contre-culture américaine. L’Obs accorde quatre étoiles à ce récit de la  vie tumultueuse de celle-ci. Le roman étranger Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe de Donal Ryan attire l’attention de Claire Julliard.

 

Pour terminer, Norma, cinquième roman de Sofi Oksanen, traduit du finnois, suscite la critique d’Amandine Schmitt. Ce drame familial est résolument ancré dans le présent, avec des soupçons de réalisme magique.

 

Retour sur la page blogues

On vous invite à commenter cet article sur notre page Facebook

Commentez