Retour à la programmation

Jeudi 6 décembre 2018

Spectacles et événements

Scène littéraire


20 h 00
20 $ régulier | 18 $ abonnés
Achetez
Meilleurs tarifs au 418 641-6797, poste 3
Le choix des armes – France Bernard chante Gilbert Langevin

Le choix des armes est un spectacle intime et puissant, rempli d'émotion, qui remet en mémoire l’œuvre du poète et parolier Gilbert Langevin. Dans ce spectacle où la poésie coule à flots, la pianiste, compositrice et interprète France Bernard est accompagnée de Chantal Bergeron (violon, accordéon) ainsi que du contrebassiste Hugues-Olivier Blouin. Pour l’artiste, l'amour, la musique et la poésie sont des armes. Et l’humour, aussi!

 

Native de Jonquière, France Bernard a remporté Ma première Place des arts en 2011. C’est à l’automne 2016 qu’elle lance, avec l’aide du réalisateur David Brunet, l’album Le choix des armes dont l’auteure Lise Bissonnette dira : « Une merveille quant aux textes, bien sûr, mais aussi, quant à la voix suspendue entre délicatesse et gravité, et quant aux arrangements musicaux qui nous renvoient eux-mêmes au sens de la poésie. »

 

Mort en 1995, Gilbert Langevin aurait eu 80 ans cette année. Poète prolifique, il a signé une quarantaine de recueils de poésie. Il est un des rares à avoir écrit autant pour des artistes québécois, nommément Pauline Julien (Le temps des vivants), Marjo (Celle qui va), Gerry Boulet (La voix que j'ai), Dan Bigras (Naufrage), Luce Dufault, Yves Desrosiers, Pierre Flynn, Steven Faulkner, Sylvie Paquette, Philippe Noireault, etc.

 

Tous les textes du spectacle sont de Gilbert Langevin. La majorité des musiques sont de France Bernard, hormis D’où que vienne, Le dernier métro et Quand on fait de la peine, dont la mélodie est de Gilbert Langevin; Celle qui va, dont la musique est de Pascal Mailloux et Jacques-Maurice Noël; et Comme je crie, comme je chante popularisée par Pauline Julien et dont la musique est de François Cousineau.

 

Photo de France Bernard : Marili Levac
Photo des artistes : Marjolaine Bouchard