Expositions temporaires

Placeholder

L'outre-vie | Festival Québec en toutes lettres | Du 5 octobre 2021 au 16 janvier 2022

Poète avant-gardiste, Marie Uguay nous a légué une œuvre éblouissante qui ne cesse de résonner près de 40 ans après sa mort. Investie d'une démarche authentique et rigoureuse, la poète, d'une maturité exceptionnelle pour son âge, a réussi à déployer de vastes espaces intérieurs portés par une parole humble et lumineuse.

Cette exposition reprend un extrait de son premier recueil publié, L'outre-vie, et présente des photos d'elle et des photos artistiques prises par Stéphan Kovacs tirées de la première édition du recueil, ainsi que le long-métrage documentaire Marie Uguay de Jean-Claude Labrecque.

Avec la complicité de Stéphan Kovacs

 

En collaboration avec l'Office national du film du Canada

 

 

 

Une production de L'ICQ | Québec en toutes lettres

Placeholder

On s'est promis de chercher ailleurs - Du 24 août au 26 septembre 2021

« Il fallait toucher les sculptures pour sentir leur aspérité, leur vie magnifiquement déployée en longueur et en largeur, qui s’obstine à dépasser les limites de l’image. Dans le geste même, dans le contact entre la peau et la terre, il y avait des réponses aux questions qui me remuaient. La beauté et le sens prenaient des voies que la littérature me refusait, celles de la troisième dimension. »

Cette exposition constitue l’aboutissement d’un projet de création conjoint amorcé il y a quelques années : un livre dont l’écriture a été inspirée par des pièces et des sculptures de céramique et, plus généralement, par le travail de l’argile. L’exposition présente des textes provenant des nouvelles du recueil On s’est promis de chercher ailleurs (Hamac, 2021) d’Emmanuel Bouchard, accompagnés de treize pièces uniques réalisées par Myriam Bouchard.

Placeholder

Le vivant : relier les points - Du 1er juin au 11 juillet 2021

L'exposition « Le vivant : relier les points » présente le travail issu de la résidence de création Acadie-Québec 2021. Au cours de l'hiver, Virginia Pesemapeo Bordeleau, Isabelle Duval, Herménégilde Chiasson et Pauline Dugas, quatre artistes ayant une démarche en poésie et en arts visuels, ont exploré ensemble le thème du vivant. Un thème qui rappelle la force et la complexité de la vie, qui évoque aussi toute sa fragilité : l’interconnectivité des organismes, le souffle et la mort, indissociables, qui guettent au détour d’un dérèglement. L'exposition se présente comme une constellation, dont on aurait installé les étoiles et dont il resterait à lier les éléments pour en dégager un dessein plus grand, une humanité commune par-delà les territoires et les identités, un sens renouvelé du vivant.

Née d’une collaboration entre le Festival acadien de poésie de Caraquet et la Maison de la littérature en 2017, la résidence de création Acadie-Québec invite chaque année deux poètes acadien(ne)s, un(e) poète des Premières Nations et un(e) poète de la région de Québec à se rencontrer dans une démarche créative collective autour d’un thème prédéterminé. Pour l’édition 2021, les obligations de distanciation ont mené les artistes à réinventer la résidence, qui avait débouché jusqu’ici sur un spectacle littéraire à huit mains, et qui ira finalement sonder la rencontre qui s’opère à la frontière du texte et du pictural.

L'exposition « Le vivant : relier les points » est présentée par le Festival acadien de poésie et la Maison de la littérature, en collaboration avec la revue Ancrages. Elle est soutenue par le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, par le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick et par l'Entente de développement culturel.

Placeholder

La Maison de la littérature : 5 ans d'effervescence - Été 2021

Cette exposition de photos et de témoignages est présentée tout l’été dans l’espace bibliothèque. Revivez les moments marquants des 5 dernières années, comme la Nuit rêvée, la Fête des voisins, la venue d’Emil Ferris, et plus!

 

Placeholder

La Shop sort de sa bulle! - Du 2 avril au 23 mai 2021

Fondé en 2011, l'atelier BD La Shop à bulles s'est installé dans la Maison de la littérature dès son ouverture, en 2015. Pour souligner son 10e anniversaire, La Shop à bulles investit l'espace d'exposition de la Maison et invite le public à admirer le travail de Djief, de Richard Vallerand et de Paul Bordeleau, les trois membres actuels, ainsi que de Mikaël, l'un des membres fondateurs. Une occasion de découvrir l’origine de La Shop à bulles, les projets et albums qui y ont vu le jour, et les coulisses d’un atelier BD!

 

Cette exposition est présentée dans le cadre du festival Québec BD.

 

 

Photo : Renaud Philippe

 

 

    

Placeholder

L'envers de la Nuit - Du 29 octobre 2020 au 14 mars 2021

L'exposition L'envers de la Nuit souligne les 50 ans de la Nuit de la poésie du 27 mars 1970. Elle rappelle ses moments emblématiques et jette une lumière nouvelle sur ce que le grand récit garde généralement dans l’ombre. L'exposition cherche à multiplier les points de vue, à montrer ce que la Nuit de la poésie a aussi été pour celles et ceux qui l’ont organisée et qui y ont assisté. Il s’agit non seulement de réfléchir aux motivations archivistiques explicites qui ont accompagné l’organisation de cette Nuit, pensée comme un lieu de mémoire à venir, mais également de donner accès aux coulisses du spectacle en s’intéressant à ce que les caméras de l’ONF, dans le documentaire de Jean-Claude Labrecque et de Jean-Pierre Masse, n’ont pas transmis à la postérité.

 

Une production du CRILCQ – Université de Montréal

Comité scientifique de l'exposition : Olivier A.-Savoie (commissaire), Catherine Bernier (Bibliothèque de lettres et sciences humaines de l'Université de Montréal), Karim Larose (CRILCQ, Université de Montréal) et Frédéric Rondeau (CRILCQ, Canadian-American Center, University of Maine)

Nous remercions chaleureusement Gaëtan Dostie et Jean-Pierre Masse pour le prêt des affiches présentées dans l'exposition.

 

Photo : Nadia Morin